DOMAINE DE HUILLÉ

« O le séjour de ma muse angevine
Et de mes vers le fidèle tesmoing,
Petit Huillé, mon Huillé, le doux soing
Que voluntaire en mon coeur je confine,
Bacchus remplit tes costeaux de bon vin
Qui est l’honneur du terroir angevin
« 
Pierre Le Loyer, XVIème siècle

Bienvenue dans le vignoble Ancestrale du Loir

A travers nos vins, découvrez l’héritage d’un terroir millénaire

L’activité viticole est présente dans le nord Anjou dès le Vème siècle. Le vignoble connaîtra, comme tout le bassin Angevin, un développement jusqu’au XIII et XIVème siècle sous le règne des Plantagenêts. Cependant à partir du XVème siècle le vignoble de Huillé, plus précisément les cantons de Briollay et Durtal perdent de son attractivité, due principalement au développement du vignoble Nantais.
Petit à petit le vignoble tombe dans l’oublie malgré des vins blanc moelleux de renom, le vignoble sera peu à peu supplanté par les pommes à cidre. Il ne reste aujourd’hui que 15 ha de vigne sur la commune de Huillé sur les 200 ha recensé au XVIIème siècle.
Prêt à redorer l’image de ces vins, nous comptons sur vous pour en être les ambassadeurs.

Notre histoire

Le Domaine de Huillé a été créé en 2018 par Jean-Marie Gazeau, qui fait suite au Domaine du Plessis-Greffier jusqu’alors conduit par Michel Cadeau. Fort de son expérience en tant que vigneron depuis 5 générations, il souhaite mettre en œuvre tout son savoir-faire à la renaissance du vignoble de Huillé.

Le Domaine est en conversion vers l’agriculture biologique, actuellement en 2ème année, nous serons certifié sur la récolte de 2021. Nous avons à cœur de valoriser et de respecter notre terroir c’est pourquoi nous avons décidé de retravailler totalement le vignoble. Initialement de 15 Ha, nous avons choisis de renouveler la vigne afin de diversifier les cépages d’une part et de sélectionner au mieux les variétés pour ce type de terroir d’autre part.

« Les coteaux du Loir représentent un important et beau fleuron de la couronne vinicole angevine, l’un des plus beaux éléments de la parure de notre chère France.« 

J.TURQUAIS, Maire de Huillé XXème

Notre philosophie

 
Vignoble Bio Anjou
Semis d’engrais sur l’inter rang et labourage mécanique au niveau du cep

Engagé en agriculture biologique depuis nos début, nous convaincue du rôle que joue la nature dans l’écosystème de la vigne. C’est pourquoi nous sommes artisans de différentes pratique en faveur de la biodiversité. Par exemple nous réalisons 2 semis d’engrais vert par an afin de nourrir nos sols ou encore la revégétalisassions des espaces par le biais de divers plantation d’arbre. Ayez confiance nous sommes les premier consommateur de nos vins.

Notre gamme

OFFRE DE LANCEMENT*

PACK DECOUVERTE I41.50 > 26.50€ (Livraison offerte)
– 1 x Anjou Blanc 2018 – élevé en fût de chêne 12 mois
– 1 x Rosé de Loire 2019
– 1 x Cabernet d’Anjou 2019 – Liger de Bronze au Salon des Vins de Loire 2020

PACK DECOUVERTE II67.00 > 53.00€ (Livraison offerte)
– 2 x Anjou Blanc 2018 – élevé en fût de chêne 12 mois
– 2 x Rosé de Loire 2019
– 2 x Cabernet d’Anjou 2019 – Liger de Bronze au Salon des Vins de Loire 2020

*Offre de lancement limite d’achat : 1 par personnes et par compte. Offre non cumulable. Durée de l’offre : Jusqu’au 31 décembre 2020.

Nous contacter

Vous souhaitez passer commande ou souhaitez un renseignement, contactez nous :
Par tél : 02 41 59 47 37
Par mail : domainedehuille@gmail.com

Nous suivre

https://www.instagram.com/domainedehuille/

Pierre le Loyer, Sieur de la Brosse, Angevin, ainsi qu’il se qualifie lui-même, né à Huillé en 1550, ami de Ronsard ; poète, il a chanté son pays natal :

Je m’allais pourmenant sur les tertres vineux
Qui rendent mon Huillé par tout Anjou fameux.
Rien ne me plaisait tant comme la course lente
Du Loir, qui çà, qui là, par la plaine serpente.
Fleuve, je te salue, ô fleuve en tes eaux.
De vignes va peuplant tes angevins costeaux.
O le séjour de ma Muse angevine
Et de mes vers le fidèle tesmoing,
Que voluntaire en mon coeur je confine,
Bacchus remplit tes costeaux de bon vin
Qui est l’honneur du terroir angevin.
O mon fleuve du Loir, qu’heureuses sont tes sources,
Qu’heureux tes calmes flots et qu’heureuses sont tes courses,
Non pour avoir porté sur tes eaux quelquesfois
Ce poête, l’honneur du peuple vendômois,
Et non pour voir encore mille collines nobles
Chargées à l’entour de si fameux vignobles,
Mais pourvoir bien souvent sur tes rives chenues
Sur les antres moussus, sur tes prées herbüs,
Tant de rares beautés luire de leurs beaux yeux
Non moins que sur la nuit font les flambeaux des cieux,
Se cacher dans tes eaux au-dessus de leurs hanches
Et laver leurs talons et leurs deux cuisses blanches.